Bienvenue à Cappy


Situé sur la Somme, ce village de 500 habitants remonte à l’occupation de la Gaule par les Romains.

L’étymologie de Cappy s’étend sous différentes formes : dans un premier temps, Caput Loci signifiant fort, c’est-à-dire défense du lieu et indiquerait que, très tôt, il exista à Cappy une forteresse pour défendre le passage de la Somme, puis capiacum (871 – 1269) capian signifiant homme gaulois, et ensuite Capi à partir du 13° siècle. En 1228, Cappy obtient sa charte de commune. Ce village cité comme bourg au 16ème siècle avait autrefois des remparts et des fossés dont on voyait encore les restes il y a 150 ans.

Au moyen-âge, Cappy avait beaucoup plus d’importance. Dans l’histoire des étangs de la Haute Somme on trouve des Gaulois qui se seraient installés, sur les bords de la Somme, en particulier à Cappy parce qu’il y avait de la nourriture (eau, poissons). Ensuite sont arrivés les Romains avec leurs lois et droits de propriétés.

Cappy a énormément souffert lors de la Première Guerre mondiale. Situé sur la ligne de front lors de la bataille de la Somme, le village fut totalement détruit excepté le clocher de l'église Saint-Nicolas datant de 1654 et classé MH depuis 1919. Il fut partiellement reconstruit dans les années 1920 après avoir subi des dégradations lors de la bataille de la Somme, l'église, elle, possède une nef romane et sa construction remonterait au 13ème siècle. Le plus remarquable de l'édifice est la tour-clocher, flanquée à chaque angle de puissants contreforts. Le toit de la tour est en forme de flèche recouverte d'ardoises. Les autres parties auront été ruinées à diverses époques, puis remplacées par des reconstructions beaucoup plus récentes. Le village fut reconstruit pendant l'entre-deux-guerres.

Le chemin de fer touristique Froissy-Dompierre, dont plusieurs locomotives sont classées monument historique, traverse la commune sur sa voie étroite construite par l'armée française pendant 14-18 pour desservir le front, puis exploitée par la Sucrerie pour le transport des betteraves jusqu'en 1974. 

Le port n’est plus un long canal servant pour le commerce, il est aujourd’hui l’essor d’un tourisme fluvial accueillant chaque année des milliers de plaisanciers.



Le Port de Plaisance

La Capitainerie vous accueille tous les jours du 1er Mai au 30 Septembre de 14h00 à 18h00